Les élèves issus des écoles d’obédience chrétienne caracolent toujours en tête lors de la publication des résultats des examens et concours dans tout le pays. Preuve suffisante pour dire que l’enseignement fourni dans ces écoles est toujours indispensable pour notre pays car les jeunes ont toujours besoin d’un enseignement et d’une éducation dignes, répondant aux exigences de notre nation. Hélas, actuellement il n’y a pas vraiment de compétition entre ces écoles d’obédience chrétienne car les grandes écoles protestantes d’hier ne sont plus capables de rivaliser avec les collèges catholiques. Mais cette compétition fraternelle devrait toujours avoir lieu pour faire émerger des jeunes capables d’affronter la vie avec les tracas et embûches qui la caractérisent.

Les anciens du collège Paul Minault face à cette situation vécue par leur «  PATA MAMIKO » vont organiser une rencontre ce samedi à Androhibe à partir de 9h pour (re)dynamiser les liens fraternels entre eux et surtout pour trouver des solutions urgentes pour que l’école retrouve son prestige d’il y a 40 ans. Appel est lancé à l’endroit de tous ceux qui ont fréquenté le collège et qui sont prêts à relever ce défi. Le comité ad hoc exhorte tous les anciens à redonner maintes fois en leur for intérieur l’hymne de l’école qui leur est si cher.

NARY RAVONJY

Source: Midi-Madagasikara du 13 mars 2020.