L’école protestante Paul Minault

 L’école protestante Paul Minault à Vohipiraisana Ambohijatovo atsimo.
 Sous la colonisation et pendant la première république, Paul Minault faisait partie des écoles confessionnelles de prestige et d’élites au même titre que Saint-Michel et Sacré Cœur, fréquentées par les enfants des boss.
Ces collèges ont surpassé les établissements publics comme les Bahut, Jules’f et Rabe quant aux taux de réussite aux examens officiels, entre autres Baccalauréat 2ème partie.
Aujourd’hui encore, bon nombre de grosses huiles, en activité ou à la retraite, dans tous les domaines sont des PATA, sigle des anciens élèves du Paul Minault.
Dans l’ancien temps, ce rush de scolarisation d’enfants des familles aisées vers ces 3 écoles de diverses congrégations équivaut actuellement à l’option du lycée français ou autres collèges de France.

Renaissance. 
 Après la remise en état neuf de l’antique immeuble de la Fédération des Eglises Protestantes de Madagascar (FFPM) de Vohipiraisana, les étudiants du niveau supérieur de l’Institut Supérieur Protestant Paul Minault (ISSPM) ne sont plus à Androhibe.
Ils reprennent l’ancienne route des écoliers fréquentée par leurs aînés PATA. Pour le moment, il n’existe qu’une seule filière, l’Agroalimentaire, sous la direction du Dr Rakotoarison Braun de Ruffin.

Vers l’ingéniorat 
 Au bout de 3 années, ils obtiennent la licence professionnelle qui leur permettent de chercher du travail, ou de créer leurs propres activités personnelles dans ce domaine.
Comme tous les instituts de formation professionnalisante, l’ISSPM dispense des cours comprenant des matières techniques et académiques. Les volumes horaires sont inspirés du système LMD concocté au niveau des universités de Madagascar.
D’ailleurs, le FFPM n’a pas ménagé ses efforts pour faire appels aux enseignants de renom, Maître de Conférences et Professeurs d’Université (Agronomie, Polytechnique, Faculté des Sciences, ASJA…).
 Tous les étudiants et enseignants assistent aux séances de prière de chaque premier Lundi du mois avec le Foibe FFPM, FJKM et FLM. 

16/08/2012 - http://gascar.me/node/1753

 

 

Orange Madagascar : la « Solidarité numérique » en faveur du collège Paul Minault

Hier était un jour particulier pour le collège Paul Minault d’Androhibe : Orange Madagascar y a effectué une dotation d’un lot de matériels informatiques.
L’initiative s’inscrit dans le cadre du programme «Orange Solidarité Numérique», consistant à mettre à la disposition des écoles des matériels informatiques et connexion internet «afin que les élèves malgaches ne soient pas en retard par rapport aux élèves du reste du monde», apprend-on.
«Orange est convaincu que le numérique est un facteur d’ouverture sur le monde, un levier de développement et d’intégration pour les populations, et les élèves sont l’avenir du pays. Dans l’ère des nouvelles technologies,  aider dans leur éducation à travers le numérique est un engagement très important pour Orange Madagascar», explique le directeur des Relations publiques de l’opérateur pour qui la responsabilité sociale d’entreprise n’est donc nullement un vain mot.
«L’arrivée de ces ordinateurs est une aubaine pour le collège Paul Minault. En effet, ici, on a un laboratoire informatique où l’on initie nos élèves à l’informatique dès la classe de sixième. Les nouvelles technologies et les TIC sont des outils incontournables à notre époque pour offrir aux élèves la possibilité de s’ouvrir au monde et d’acquérir des connaissances qui ne sont pas forcément dispensées officiellement en cours, mais qui leur sont très utiles dans leur éducation», a souligné, quant à lui, le directeur de l’établissement, Rakoto Andrianambinintsoamanitriniaina.
A noter qu’Orange Madagascar n’en est pas à sa première action de promotion de l’éducation puisqu’il contribue, depuis plusieurs années, à la construction et à la réhabilitation d’infrastructures scolaires.

N.R (Les Nouvelles - 24/04/2012 ) /