Créé le 22 janvier 1901, le collège Paul Minault d’Androhibe célèbre cette année son 110e anniversaire. Plusieurs activités seront entamées à partir du samedi 22 janvier prochain, date de l’ouverture de la célébration qui sera consacrée par un culte à l’Eglise Loteriana Malagasy sise à Ambatovinaky et puis, entre autres, le concours de l’hymne de la célébration, concours de photo et des spectacles avec les artistes de renom qui font parties des ex-étudiants de ce collège. La mise en place d’un centre médiatique sera également la pierre de marque de la célébration. Les autres activités se feront tous les deux mois de cette année 2011.

C’était durant la rencontre des hauts responsables auprès du collège avec la presse que cette célébration a été publiée. Ainsi, ces responsables à savoir le directeur du collège, le président du comité du « Vondron-tsampanasa Fanabeazana Protestanta eto Madagasikara » ou Vfpm ainsi que le président du « Fiombonan’ny Fiangonana Protestanta eto Madagasikara » ou Ffpm et les enseignants du collège ont expliqué que depuis sa création, la particularité du collège Paul Minault réside dans son système éducatif qui était auparavant  sous forme d’auto-didacte et pour les garçons seulement. Ils ont aussi orienté leurs systèmes éducatifs selon le changement et l’évolution de la mondialisation et des différentes structures pédagogiques, ainsi que les changements de système pédagogique du pays.

Le directeur du collège a confirmé que l’objectif est surtout, non seulement de former les jeunes pour qu’ils puissent participer au développement de la société et du pays en général, mais aussi de donner des formations aux enseignants et futurs dirigeants du collège. Jusqu’à ce jour, le collège Paul Minault compte une école journalière et un internat. Ce dernier compte près de 80 étudiants.

Le directeur du collège d’expliquer toujours que cette école est sous la tutelle du Ffpm et fait partie d’une des structures de la Vfpm. Leurs perspectives pour cette année étant d’améliorer les projets pédagogiques en renforçant les cours d’instruction civique et les cours religieux pour que  les étudiants sachent sélectionner la philosophie de l’idéologie. Pourtant, la valorisation des cultures malgaches est priorisée.

Photo Haingo : Les organisateurs du jubilé.
Janvier 2011
Courrier de Madagascar